top of page

L'obésité infantile

Dernière mise à jour : 24 juil. 2022



Tālofa vase d'honneur ! Que toute voie se faisant passer pour JÉSUS ou le SAINT-ESPRIT soit jugée aujourd'hui. Qu'un bouclier de feu entoure ta maison et tes bien-aimés. Que la parole dont tu as besoin te parvienne.


  1. C'est quoi l'obésité infantile ?

  2. Les causes spirituelles de l'obésité infantile

  3. Les causes scientifiques de l'obésité infantile

  4. Les conséquences de l'obésité infantile

  5. Comment y remédier


" Nos fils sont comme des plantes Qui croissent dans leur jeunesse; Nos filles comme les colonnes sculptées Qui font l'ornement des palais." (Psaumes 144:12, LSG)



" Or, la vie éternelle, c'est qu'ils te connaissent, toi, le seul vrai DIEU, et celui que tu as envoyé, JESUS-CHRIST. " (Jean 17:3, SG21)

1. C'est quoi l'obésité infantile ?


L'Organisation Mondiale de la Santé définie le surpoids et l'obésité comme une accumulation anormale ou excessive de graisse, pouvant nuire à la santé. Les médecins et nutritionniste se réfèrent à l’indice de masse corporelle (IMC), au tour de taille (TT) et aux courbes de corpulence établies en fonction des âges et des sexes. L’indice de masse corporelle (IMC) est une mesure du poids par rapport à la taille utilisée pour estimer le surpoids et l’obésité chez l’adulte. Il correspond au poids divisé par le carré de la taille, exprimé en kg/m2. Une personne est en surpoids lorsque son indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 25. Elle est obèse lorsque celui-ci est supérieur à 30. Les médecins s'accordent à dire que l'obésité est une maladie chronique complexe.

Le nombre d'enfants et adolescents obèses dans le monde ne cesse de croitre. Entre 1975 à 2016, leur nombre a été multiplié par 10. En 2019, 38 millions d’enfants de moins de 5 ans étaient en surpoids ou obèses. L'obésité infantile touche les bébés, les enfants et les adolescents. Dans certains pays, un enfant sur cinq nait obèse et un adolescent sur trois est en surpoids. La probabilité qu'un enfant obèse le reste à l'âge adulte varie de 20 à 50 % avant la puberté, elle atteint 50 à 70 % après la puberté. Les causes diffèrent mais, aucune classe sociale n'est épargnée. Riche, pauvre, intermédiaire, tout le monde connait ou a connu quelqu'un en surpoids ou obèse.


2. Les causes spirituelles de l'obésité infantile


DIEU n'est pas l'auteur de la souffrance et il ne se réjouit pas du malheur. Je ne dirai pas que c'est jours le cas, mais il arrive que des démons ou des attaques des sorciers, causent ou favorisent l'obésité chez une personne. Toutes les maladies ne sont pas démoniques, mais un nombre important de maladies le sont (Luc 6: 17-18, Luc 9:42). Le diable n'aime personne. Il n'a pitié de personne, pas même des enfants. Il ne cherche qu'à voler, tuer et détruire (Jean 10:10). C'est pourquoi il faut se nourrir de la Parole, exercer les dons spirituels et s'armer des armes de DIEU (Mathieu 4:4, Colossiens 3:16-17, 1 Corinthiens 12:8-10, Jean 8:32, Luc 10:19, Éphésiens 6:10-18).


3. Les causes scientifiques de l'obésité infantile


Scientifiquement, l’obésité et du surpoids sont causés par un déséquilibre énergétique entre les calories consommées et dépensées. Les causes sont multiples :

  • Causes médicales : anomalie hormonale (obésité endocrinienne), maladie génétique, tumeur cérébrale, maladies auto-immunes, etc.

  • Effets secondaires d'un traitement médical : médicaments antiépileptiques, psychotropes ou de corticoïdes (obésité iatrogène), etc.

  • Prédispositions génétiques : surpoids ou obésité parentale.

  • Prédisposition pendant la grossesse : maman qui fume, a un diabète gestationnel mal équilibré ou qui prend beaucoup trop de poids, favorisant la prise de poids du bébé et ensuite le risque d'excès de poids.

  • Mode éducatif parental : manque d'attention et d'implication durant les repas, récompense par la nourriture, punition par l'absence de nourriture, menus non diversifiés, etc.

  • Manque de sommeil : l'organisme produit moins d’hormones régulant l’appétit, fabriquées durant le sommeil.

  • Mauvaises habitudes alimentaires : grignotage, repas irréguliers ou inappropriés à l'âge et aux besoins de l'enfant (ou l'adolescent).

  • Manque d’activité physique et sédentarité excessive : multiplication des heures devant les écrans (ordinateur, tablette, téléphone, jeux vidéo), réduction des déplacements, etc.

  • Déséquilibre alimentaire : consommation excessive de produits gras, sucrés, salés, ou d'aliments industriels.

  • Troubles du comportement alimentaire : l'hyperphagie, boulimique, etc.

  • Facteurs psychologiques : négligences parentales, dépression, solitude, harcèlement scolaire, abus sexuels ; violence verbale, mauvaise gestion d'un deuil, un enfant qui s'ennuie (cas des enfants précoces).

  • Pédophilie, mariage précoces, prostitution infantile : forcer des jeunes filles à manger pour qu'elles paraissent plus âgées afin de ne pas éveiller les soupçons.

  • Influence culturelle : dans certains pays, la prise de poids est considérée comme un signe de prospérité matérielle.

  • Sous information et obsession du gain financier au détriment de la santé : publicités mensongères, absence de contrôle, modification des structures génétiques des animaux et des plantes, influences des lobbies, etc.



4. Les conséquences de l'obésité infantile


Sur le plan médical, l'obésité augmente le risque de diabète, d'obésité à l'âge adulte, de décès prématuré et de handicap. L'obésité peut entraîner des difficultés respiratoires, des troubles musculosquelettiques, un risque accru de fractures, une hypertension artérielle, une apparition des premiers marqueurs de maladie cardio-vasculaire, une résistance à l'insuline et des problèmes psychologiques. Tous comme les adultes, les adolescents obèses ont fréquemment une transpiration excessive et des mycoses de la peau.


Sur le plan social, malheureusement, l'obésité sert de prétexte pour diverses formes de discrimination, d'exclusion, d'intimidation, de violence verbale, et j'en passe. C'est un moyen utilisé par le diable et ses serviteurs pour semer le manque d'estime de soi, la dépression, la pauvreté et d'autres maladies.



6. Comment y remédier


C'est de la lâcheté de culpabiliser un enfant parce qu'il est obèse. Personne ne choisit la famille dans laquelle il naîtra. DIEU a confié aux parents la responsabilité d'élever et d'éduquer leurs enfants. Chaque parent devrait reconnaître qu'il a la responsabilité devant DIEU de faire le meilleur de son possible pour son enfant. Le meilleur de son possible implique : aimer, prier, se recommander soit même à DIEU, se pardonner, se repentir si besoin, se faire accompagner si besoin, ne pas juger, accompagner, éduquer, sensibiliser, encourager et célébrer chaque pas en avant. En bref, faire équipe avec le SAINT-ESPRIT.


Maigrir rapidement comporte des risques pour la santé. L'objectif des parents d'enfants obèses ne devrait pas être de leur faire perdre du poids, mais de les aider à grandir sans en prendre davantage, pour retrouver progressivement un poids adapté à la taille. En plus des bonnes habitudes et des activités physiques, il faudrait impliquer l’enfant sans le culpabiliser. Il faut qu'il comprenne l’intérêt de ces changements, qu'il ait la possibilité d'en parler et de faire des propositions.


La prière est une arme redoutable. DIEU veut que nous prions : pour nous et pour les autres. Il veut que nous soyons des exemples et des instruments, pour ceux qui nous entourent, et ceux vers qui il nous enverra. La prière n'est pas la seule arme. Nos attitudes et habitudes comptent. Comment manges-tu ? Comment mange-t-on dans ta maison ? Quels sont les loisirs de tes enfants ? As-tu des temps de qualité avec eux ? Quelle attitude as-tu face aux enfants et parents d'enfants d'obèses ? Que disent tes enfants à leurs camarades en surpoids ? Que cuisines-tu dans ton restaurant ? Voudrais-tu intercéder pour une famille aujourd'hui ?



** Tālofa = Bonjour en Samoa (Polynésie)



0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page