top of page

Nous sommes toutes importantes

Dernière mise à jour : 12 févr. 2022

Boker tov (בוקר טוב) celle à qui une grâce a été faite. Shalom Aleikhem celui que DIEU fortifie.

2 Corinthiens 10 : 17 (LS)Que celui qui se glorifie se glorifie dans le SEIGNEUR.”


DIEU nous aime tous sans exception, d'un amour éternel. Devant Lui il n'y a acception de personne (Romains 2 :11) et c'est pour Tous sans distinction que JÉSUS a versé son sang. Des parents consciemment ou inconsciemment peuvent préférer certains enfants. DIEU par contre n'en a pas. Il nous aime d'un amour égal. Nous sommes égaux à ses yeux mais très souvent la distribution de ses faveurs est équitable (et non égale). Pourquoi ? Parce que nous n'avons pas les mêmes besoins, la même mission, le même but ou la même maturité.


A ses yeux nous sommes tous importants. Nous avons chacun une destinée à accomplir, une course à courir. Ainsi toutes les destinées sont importantes, je dirais même qu'il n'y a pas de petites destinées. Il y a des destinées accomplies, des courses inachevées, des hommes et des femmes plus ou moins célèbres.

J'ai conscience que cette déclaration n'est pas l'avis de tous. Il y en a qui pensent que certaines destinées sont grandes et d'autres petites. Je ne cherche pas à les convaincre. Une chose est certaine, la Bible ne se contredit pas. Il n' y a pas de contradictions dans la Parole, il n'y a que des contextes et des temps. Que la destinée soit "grande" ou "petite" ce qui importe c'est d'achever sa course : accomplir les œuvres préparées d'avance par le PÈRE et garder la foi.


Puisque " toute grâce excellente et tout don parfait descendent d'en haut , du Père des lumières, chez lequel il n'y a ni changement ni ombre de variation." (Jacques 1 :17), il est impossible de L'impressionner ou de Le surprendre par nos exploits car c'est Lui qui nous en rend capable. DIEU n'est pas injuste. Une personne avec deux talents ayant complètement accompli sa destinée et gardé la foi aura une meilleure place que celle avec cinq talents qui n'a fait que le minimum de son vivant. Au lieu de nous mesurer les uns aux autres, nous devrions nous occuper à être ce qu'Il attend de nous, faisant ce qu'Il attend de nous là où Il le souhaite.



Bien-aimée, tu n'as aucune raison d'avoir un complexe d'infériorité ou de supériorité. Dans de nombreuses assemblées, on encourage les femmes à tenir différents rôles, à ne pas craindre de parler, d'évangéliser, d'entreprendre, d'occuper des postes importants, de mettre à profit toutes les grâces, talents et idées que DIEU a déversées en elles. Et j'adhère entièrement à cette vision.


Mais j'ai conscience que lorsque ces encouragements sont donnés avec déséquilibre ou maladresse ils deviennent dévastateurs. J'ai vu des femmes dévastées à la suite de certains messages parce qu'elles "n'entraient pas" ou ne se reconnaissaient pas dans les standards du "leadership féminin" des églises situées en territoire libre par ceux qui ont toujours eu le choix, portent plusieurs casquettes, ont fait des études prestigieuses et ont rencontré JESUS dans leur jeunesse. Celles à qui on a dit si tu n'es pas " ci " alors tu n'es rien. J'ai aussi rencontré des personnes formidables, pleines de bonnes intentions qui blessent plusieurs chaque fois qu'elles font de leur témoignage une parole d'évangile. Un témoignage prouve ce dont DIEU est capable mais en aucun cas il n'établit que c'est uniquement de cette seule manière que DIEU opère. Il m'est certainement arrivé à moi aussi de commettre cette erreur. JÉSUS a été conçu par le SAINT-ESPRIT mais Marie n'en a pas fait une doctrine. Pour être franche, quelques années en arrière je m’agaçais très vite de ceux et celles dont les aspirations se résument à être marié(e)s, avoir des enfants, un bon salaire et une belle maison. Oui, j'aspire à ces grâces mais, tout de même, JESUS a versé son sang pour plus que ça.




Aujourd'hui je relativise. J'ai moins d'orgueil, j'ai appris à regarder au-delà de mon environnement. Je dissocie les contextes culturels, les contextes sociaux, les vérités présentes et la Vérité établie. Je réalise que si Yokébed, Séphorah, Schiphrah, Pua, Déborah, Esther, Anne, Marie, Prisca, Evodie, Apphia, Lydie et Junia n'avaient joué leur rôle, nous ne serions pas là. Yokébed n'a vu aucun ange à la naissance de Moïse. Combien de vies ont été préservées par Schiphrah, Pua, Déborah et Esther ? Marie n'était ni prophétesse, ni cadre dans une multinationale. Elle n'avait ni titre, ni entreprises. Pourtant, c'est à elle et à Joseph que DIEU le PÈRE a confié ce qu'Il avait de plus précieux : JÉSUS. Elle a porté le SEIGNEUR des seigneurs. Pas une seule fois, elle n'a revendiqué des honneurs ou des titres.

En conclusion, quoique tu fasses, n'oublie jamais que c'est pour sa gloire. Que la foule te méprise ou te célèbre, glorifies-toi dans le SEIGNEUR. Souviens-toi nous sommes toutes importantes. DIEU te bénisse.




0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page