top of page

En priant, ne multiplions pas de vaines paroles

Dernière mise à jour : 11 oct. 2022


Mwaramutse famille de JÉSUS ! Que le SEIGNEUR te guérisse corps et âme. Qu'il parle pour toi et se lève pour toi. Qu'il exauce tes prières et t'accorde du discernement. Que mille tombent à ta gauche et dix mille à ta droite, la mort ne t'approchera pas (Psaumes 97:1). Tu vivras, tu accompliras ta destinée, car l'ÉTERNEL ton DIEU refuse de te perdre. Comme un champion d'escrime, tu manieras l'épée de la Parole. Comme un sniper, tu auras de la précision. Comme un tireur à l'arc, tu auras du discernement. Tu es bénie d'une bénédiction qui ne peut être volée. Quoiqu'il puisse arriver, n'oublie jamais que DIEU est le maître des temps et des circonstances. Il n'est surpris par aucun évènement.



« En priant, ne multipliez pas de vaines paroles, comme les païens, qui s'imaginent qu'à force de paroles ils seront exaucés.» (Matthieu 6:7, LSG)




Une parole vaine est une parole qui ne produit aucun résultat ou dont le résultat est inutile. C'est une parole qui contredit ou s'oppose la Parole de DIEU (2 Timothée 2:16). C'est une parole qui ne sert ni à l'édification, ni à la communication des grâces, ni à l'instruction (Éphésiens 4:29). C'est une parole qui ne s'inscrit pas dans les desseins de DIEU. C'est une parole qui produit un mauvais fruit : mensonge, moqueries, demi-vérités, insultes, séductions, flatteries, vulgarité, arrogance, etc.


JÉSUS nous demande de ne pas multiplier " les vaines paroles" et non "les bonnes paroles". Ne te prive pas de répéter des versets et des bonnes paroles (si besoin) quand tu pries. " L'homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor ; car c'est de l'abondance du cœur que la bouche parle." (Luc 6:45, S21) Que l'abondance de gratitude, de foi et de révérence se reflètent dans tes paroles.


L'éloquence n'impressionne pas DIEU. La fausse humilité non plus. 🙂 DIEU est sensible à la sincérité et non la flatterie. Est sincère celui qui s'exprime sans déguiser ses pensées et ses sentiments. Est flatteur celui qui complémente exagérément autrui en vue d'obtenir des avantages, des faveurs ou séduire. Les flatteries sont des louanges adressées avec hypocrisie. DIEU regarde l'intention avant l'action. Si l'intention n'est pas bonne, l'action sera rejetée.


" 3 Au bout de quelque temps, Caïn fit une offrande des produits de la terre à l'ÉTERNEL. 4 De son côté, Abel en fit une des premiers-nés de son troupeau et de leur graisse. L'ÉTERNEL porta un regard favorable sur Abel et sur son offrande, 5 mais pas sur Caïn et sur son offrande. Caïn fut très irrité et il arbora un air sombre. 6 L'ÉTERNEL dit à Caïn : « Pourquoi es-tu irrité et pourquoi arbores-tu un air sombre ? 7 Certainement, si tu agis bien, tu te relèveras. Si en revanche tu agis mal, le péché est couché à la porte et ses désirs se portent vers toi, mais c'est à toi de dominer sur lui. » 8 Cependant, Caïn dit à son frère Abel : « Allons dans les champs » et, alors qu'ils étaient dans les champs, il se jeta sur lui et le tua." (Genèse 4: 3-8, S21)


Bien qu'ayant rejeté l'offrande de Caïn, DIEU s'est approché de lui pour l'interroger, l'exhorter à bien agir et le mettre en garde contre le péché. En s'approchant de Caïn, DIEU lui montrait clairement qu'il rejetait son offrande et non sa personne. Caïn n'a jamais demandé à DIEU pourquoi il a préféré l'offrande d'Abel. Quand DIEU s'est adressé à lui, il n'a rien dit. Il n'a même pas admis qu'il était irrité. Caïn s'est comporté comme si DIEU ne lisait pas ses pensées. Il a fait semblant de ne pas entendre DIEU.


Si nous lisons les versets trois à cinq sans lire la suite de l'histoire, et surtout sans comprendre l'offrande des premiers fruits, nous penserons que DIEU a injustement apprécié l'offrande d'Abel. Mais la suite de l'histoire nous montre que l'intention de Caïn n'a jamais été d'honorer, de remercier, ou de plaire à DIEU. Caïn n'a pas fait une offrande parce qu'il aimait DIEU, mais parce qu'il voulait obtenir quelque chose de DIEU. Irrité et déçu de n'avoir pas obtenu ce qu'il voulait, il décida de tuer son frère Abel. Il s'imaginait peut-être que la mort d'Abel allait forcer DIEU à le bénir. Caïn a tué Abel, pourtant il lui suffisait de donner à DIEU ses prémices, le meilleur de ses fruits pour être béni. J'ai longtemps pensé que DIEU avait rejeté l'offrande de Caïn parce qu'il n'avait donné ni les prémices, ni le meilleur de sa récolte. Jusqu'au jour où le SAINT-ESPRIT m'a rappelé que l'intention précède l'action.


Il y a des gens, quoiqu'ils puissent nous dire de bien, nous n'y accordons aucune importance ; parce que nous savons qu'ils sont hypocrites. Leur intention est de manipuler notre attention et non de célébrer ce que DIEU a fait ou est en train de faire au travers de nous. Plus ils parlent, plus nous avons envie qu'ils se taisent. Si nous, en tant qu'êtres humains, pouvons discerner de telles personnes, à plus forte raison DIEU. Nous sommes imparfaits et notre connaissance est partielle. Il peut nous arriver d'êtres hypocrites et il y a des hypocrisies que nous ne discernerons pas tant que DIEU ne les expose pas. Qu'il s'agisse de notre hypocrisie et de celle des autres, ce n'est pas parce que DIEU ne les expose pas qu'il ne sait pas. C'est pourquoi gardons-nous de l'hypocrisie. Et par conséquent, des paroles vaines.


DIEU honore la foi en lui. Si nous multiplions les paroles vaines quand nous prions, cela signifie qu'en réalité nous avons foi en nos paroles et non en lui. Ça voudrait dire que nous pensons que nos paroles agirons comme des formules magiques sur lui. => Ça voudrait donc dire que nous pensons que nos paroles manipulent la puissance de DIEU. => Ce qui reviendrait à dire que nous ne sommes pas conscients que DIEU est maître de sa volonté, ses pensées et ses actions.


Aucune parole de JÉSUS n'est anodine. Il nous demande de ne pas multiplier les paroles vaines parce qu'il sait qu'il nous arrivera de dire des paroles vaines. Autrement, il aurait dit " ne dites pas " et non "ne multipliez pas". Il nous demande de ne pas multiplier " les vaines paroles" et non "les bonnes paroles". Encore une fois, ne te prive pas de répéter des versets et des bonnes paroles (si besoin) quand tu pries. Mais fais-le avec de bonnes intentions. " L'homme bon tire de bonnes choses du bon trésor de son cœur, et le méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor ; car c'est de l'abondance du cœur que la bouche parle." (Luc 6:45, S21) Que l'abondance de gratitude, de foi et de révérence se reflètent dans tes paroles.


Ne disons pas à DIEU ce que nous ne pensons pas et n'ayons pas honte de lui dire ce que nous pensons. DIEU nous aime déjà d'un amour éternel et inconditionnel. Il n'y a rien que nous puissions faire qui réduira ou augmentera son Amour pour nous. Mais DIEU n'est pas qu'Amour, il est aussi Vérité. Il ne mentira pas par Amour. Aimons comme DIEU aime, parlons comme DIEU parle, prions comme DIEU prie.


** Mwaramutse = Bonjour en kinyarwanda (Rwanda)

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page