N'ai pas honte de parler en langues

Dernière mise à jour : 28 août 2021

Tena jistilign (ጤና ይስጥልኝ) bien aimé(e). Que la révélation de l'amour de DIEU soit ton partage et qu'une huile de joie te soit accordée. Chante à l'ETERNEL ses bontés, dis au Rédempteur ta gratitude! Et que des "Hallelujah" soient sur les murs de ta maison!

" En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à DIEU, car personne ne le comprend, et c'est en esprit qu'il dit des mystères." __ 1 Corinthiens 14 :2 (LSG)

J'ai plusieurs fois, remarqué chez des nouveaux convertis, une petite gêne quand ils commencent à parler à langues. J'ai interrogé une sœur à ce sujet. Elle a répondu " J'ai honte de parler en langues quand je suis en groupe. Ce n'est pas harmonieux, je balbutie encore, et je répète les mots. Comment DIEU pourrait-il comprendre quoique ce soit à ce que je dis? " Peut-être te reconnais-tu dans ces propos. Je comprends ce sentiment. Toutefois il n'a pas lieu d'être. Il n'a vraiment, pas lieu d'être.



As-tu remarqué que les mamans comprennent toujours les balbutiements de leurs bébés? A peine ont-ils prononcé une vocale qu'elles terminent déjà la phrase. Elles interprètent les pleurs, les cris et les mimiques. Une mère entend pleurer son nourrisson, et instantanément, elle sait s'il a faim, si sa couche est mouillée, s'il a chaud, s'il a peur, mal aux gencives, s'il a besoin d'un câlin ou s'il fait un caprice. Certaines durant leur grossesse parlaient déjà aux créatures merveilleuses à naître qu'elles portaient.


Le langage d'un enfant s'enrichie des échanges au quotidien. C'est bien connu, plus on parle à un enfant, plus vite il acquiert les mots. Les premiers mots qu'il prononce sont ceux qu'il entend le plus souvent à la maison, à la crèche ou à l'école. Etant l'ainée de mes parents, j'ai été la baby-sitter des derniers et particulièrement de la benjamine. Après les mots "mama" et "papa", mon prénom "Christelle" était le suivant , puis les mots "bonjour" et "merci".


Quand on commence à parler en langues c'est comme un enfant, un nourrisson, qui apprend à parler. Ce n'est pas harmonieux, ça ressemble plus à une répétition de syllabes, un monologue, qu'à une réelle conversation. Mais ce n'est pas grave. C'est un commencement. Ce qui te semble n'être qu'une syllabe, est un mot dans ta langue spirituelle. DIEU comprend parfaitement ce que tu dis. Pour rappel, parler en langues est un don du SAINT-ESPRIT reçu à la nouvelle naissance.



Avant que tu ne sois formé(e) dans le ventre de ta mère, Il te connaissait déjà (Jérémie 1:5). Il t'a fait(e). Il t'aime au delà de l'amour d'une mère. Il t'aime d'un amour éternel, inconditionnel et responsable. Il t'aime d'un amour parfait. Soit donc en paix, serein(e) et rempli(e) de joie quand tu t'adresses à Lui. La prière n'est pas un concours d'éloquence. Être enfant n'est pas un péché, refuser de grandir en est un. Ne te prive pas de ce merveilleux don, parle en langues, prie en langues, chante en langues aussi longtemps que possible.