top of page

Les fêtes d'anniversaire

Dernière mise à jour : 22 janv. 2023

🙂 Joyeuse fin d'année 2022 et excellente année 2023! Moudje hain merveille! Buongiorno miracle! Que le SEIGNEUR bénisse tes mains, l'œuvre de tes mains et la ville dans laquelle tu te trouves. Que ton attitude soit comme celle de CHRIST (Philippiens 2:5). Ce ne sera pas toujours facile, mais ce sera toujours possible. "Personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir JÉSUS-CHRIST." ( 1 Corinthiens 3:11). Sur toi et ta maison, déclare que tout raisonnement et toute hauteur s'élevant contre la connaissance de la vérité soient renversés ( 2 Corinthiens 10:5). Amen !


  1. Quelques mots : anniversaire, commémoration, fête, se réjouir, célébrer.

  2. DIEU veut notre sanctification : Notre engagement à marcher dans l'Amour, la Vérité et la Sainteté.

  3. L'anniversaire de naissance dans la culture juive.

  4. Les vraies questions sont : Quoi? Pourquoi? Comment ?

  5. Tu peux choisir un autre jour ( Si ce jour coïncide avec un incident malheureux ou si tu préfères un autre jour)

  6. Réponses à ceux qui disent que les chrétiens ne doivent pas fêter les anniversaires

    1. Ceux qui disent parce que c'est une tradition d'origine païenne.

    2. Ceux qui disent parce que des évènements malheureux ce sont déroulés durant les fêtes d'anniversaire mentionnées dans la Bible.

    3. Ceux qui disent parce que les juifs ne célébraient pas les anniversaires des patriarches (Abraham, Issac, Moïse), des Juges (exemple Moïse, Samuel), des prophètes (exemples Esaïe et Ellie), des rois (exemple David).

    4. Ceux qui disent parce que JÉSUS ne célébrait pas son propre anniversaire.

    5. Ceux qui disent parce que l'Église primitive ne célébrait pas les anniversaires.

    6. Ceux qui disent parce que l'Église primitive ne célébrait pas l'anniversaire de JÉSUS.





L'un fait une différence entre les jours, un autre les estime tous égaux. Que chacun ait dans son esprit une pleine conviction. Celui qui fait une distinction entre les jours le fait pour le SEIGNEUR [et celui qui ne fait pas de distinction le fait aussi pour le SEIGNEUR]. Celui qui mange de tout, c’est pour le SEIGNEUR qu’il le fait, puisqu’il exprime sa reconnaissance à DIEU. Celui qui ne mange pas de tout le fait aussi pour le SEIGNEUR, et il est reconnaissant envers DIEU.

(Romains 14:5-6, Second 21)



Au contraire, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite. En effet, il est écrit: Vous serez saints car moi, je suis saint.

(1 Pierre 1:15-16, Segond 21)




3 Il s’est souvenu de sa bonté et de sa fidélité envers la communauté d’Israël. Jusqu’aux extrémités de la terre, on a vu le salut de notre DIEU. 4 Poussez des cris de joie en l’honneur de l’ÉTERNEL, habitants de toute la terre! Faites éclater votre allégresse et chantez! 5 Chantez en l’honneur de l’Eternel avec la harpe, avec la harpe, au son de tous les instruments! 6 Au son des trompettes et du cor, poussez des cris de joie en présence du roi, de l’ÉTERNEL!

(Psaumes 98:3-6, Second 21


Tout est permis, mais tout n'est pas utile; tout est permis, mais tout n'édifie pas.

(1 Corinthiens 10:23, Louis Second)


L'ÉTERNEL parla à Moïse, et dit : Parle aux enfants d'Israël, et tu leur diras : Les fêtes solennelles de l'ÉTERNEL, que vous publierez, seront de saintes convocations [miqra, Strong #4744, Hébreux]. Voici quelles sont mes fêtes solennelles [mowed, Strong #4150, Hébreux].

Lévitique 23:1-2, Martin






1.Quelques mots : anniversaire, commémoration, fête, se réjouir, célébrer.


Un jour anniversaire est un jour correspondant à date à laquelle est survenu un évènement une ou plusieurs années auparant. Un anniversaire est la commémoration d'un événement au jour anniversaire de la date où il a eu lieu. Une commémoration est une cérémonie en souvenir d'une personne ou d'un évènement. Une fête est une période de réjouissance collective organisée pour célébrer une personne ou un évènement. Une fête d'anniversaire est une fête organisée pour un anniversaire, pour célébrer une personne ou un évènement survenu une ou plusieurs années auparant. Une fête d'anniversaire peut être organisée le jour anniversaire ou à une date différente. Le nombre minimum de personne pour une fête est de deux.


Se réjouir c'est éprouver de la joie, du plaisir ou une vive satisfaction. Pour beaucoup, célébrer revient à festoyer, organiser une fête, un festin, un banquet avec boisson et musique. Ce n'est là qu'une définition de ce mot. Célébrer c'est aussi louer, reconnaître un accomplissement, honorer quelqu'un ou quelque chose. Nous pouvons nous réjouir d'un évènement sans pour autant vouloir organiser une fête ou nous rendre à une fête organisée en l'occasion.



Le mot français tradition vient du latin « traditio, tradere », de trans « à travers » et dare « donner », « faire passer à un autre, remettre ». D’après son étymologie nous pouvons dire qu'une tradition traduit " le fait de donner, de remettre, de transmettre à travers (le temps, les générations) ". Dans les dictionnaires, tradition désigne un ensemble de connaissances, d'interprétations et de pratiques transmises d'une génération à une autre. Les traditions sont transmises oralement, par la conservation ou l'imitation de coutumes, de comportements.


Une coutume est une habitude établie par l'usage une personne, une famille, peuple ou groupe social. Les coutumes sont des habitudes. Les traditions sont comportements, des actions et des façons de faire transmis d'une génération. Une coutume peut devenir une tradition. Une coutume peut être individuelle, mais une tradition est transgénérationnelle. Les coutumes et traditions sont nourries par les croyances, les connaissances, les ignorances, les interprétations, les expériences, les résonnements et les préférences.


Pour nous, chrétiens, l'autorité suprême est DIEU et le modèle parfait est JÉSUS-CHRIST (hébreux 1:1-3). Ainsi :

  • Notre identité est en CHRIST et non dans les coutumes, traditions ou préférences.

  • Nous devons choisir ce qui l'honore, le célèbre et le révèle en Vérité, en Sainteté et avec Amour.

  • Nous pouvons remplacer une coutume par une autre et en faire une tradition.

  • Nous pouvons rejeter toute tradition contraire aux commandements de DIEU

  • Nous pouvons rejeter toute tradition contraire aux valeurs du Royaume

  • Nous pouvons rejeter toute tradition contraire aux convictions personnelles approuvées par le SEIGNEUR ou recommandations personnelles reçues du SEIGNEUR

  • Nous pouvons adopter et transmettre toute tradition en accord avec les commandements de DIEU, les valeurs du Royaume, les convictions personnelles approuvées par le SEIGNEUR et les recommandations personnelles reçues du SEIGNEUR.


2. DIEU veut notre sanctification


DIEU n'interdit pas toutes les fêtes. Il interdit les fêtes consacrées à des démons (les dieux des païens), des fêtes durant lesquelles les gens se livrent à des pratiques contraires à ses recommandations, des fêtes durant lesquelles la gloire qui est due à DIEU est donnée à la création. Au-delà des fêtes païennes, il est contre l'idolâtrie, le syncrétisme, la débauche et les œuvres de la chair. Il est contre tout ce qui est contraire à la sainteté, la vérité et l'amour.


DIEU veut notre sanctification. Notre engagement volontaire à fuir le péché et à s'attacher à ce qui est saint conformément à sa parole. Notre engagement volontaire à marcher dans l'amour, la vérité et la sainteté. Ceci implique s'appuyer sur l'œuvre de la croix, recevoir le ministère du SAINT-ESPRIT, fuir le péché, résister au diable, rechercher ce qui contribue à la paix et à l'édification.


  • (1 Pierre 1 :15-16, Segond 21) _ " Au contraire, puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite. En effet, il est écrit: Vous serez saints car moi, je suis saint."

  • (2 Corinthiens 7 :1, Segond 21) _ " Puisque nous avons de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de tout ce qui souille notre corps et notre esprit et poursuivons jusqu’au bout la sainteté dans la crainte de DIEU. "

  • (Philippiens 2:5, Segond 21) _ " Que votre attitude soit identique à celle de JÉSUS-CHRIST."

  • (Romains 6:22, Segond 21) _ " Mais maintenant que vous avez été libérés du péché et que vous êtes devenus esclaves de DIEU, vous avez pour fruit la progression dans la sainteté et pour fin la vie éternelle. En effet, le salaire du péché, c'est la mort, mais le don gratuit de DIEU, c'est la vie éternelle en JESUS-CHRIST notre SEIGNEUR. "

  • (Lévitique 20:26, Segond 21) _ " Vous serez saints pour moi, car je suis saint, moi, l'ÉTERNEL. Je vous ai séparés des autres peuples afin que vous m’apparteniez."

  • (Lévitique 20:7, Segond 21) _ " Vous vous consacrerez et vous serez saints, car je suis l'Éternel, votre DIEU."

  • (Lévitique 19:1-2, Segond 21) _ " L'ÉTERNEL dit à Moïse: « Transmets ces instructions à toute l'assemblée des Israélites: Vous serez saints, car je suis saint, moi, l'ÉTERNEL, votre DIEU."

  • ( Psaume 119:9, Segond 21) _ " Comment le jeune homme rendra-t-il pur son sentier? En se conformant à ta parole."

  • ( 1 Thessaloniciens 4:1-8, Segond 21) _ " 1 Maintenant donc, frères et soeurs, vous avez appris de nous comment vous devez vous conduire et plaire à DIEU, [et c'est ce que vous faites]; de même nous vous le demandons et nous vous y encourageons dans le SEIGNEUR JESUS : progressez encore. 2 Vous savez, en effet, quelles instructions nous vous avons données de la part du SEIGNEUR JESUS. 3 Ce que DIEU veut, c'est votre progression dans la sainteté: c'est que vous vous absteniez de l'immoralité sexuelle, 4 c'est que chacun de vous sache garder son corps dans la consécration et la dignité, 5 sans le livrer à la passion du désir comme les membres des autres peuples qui ne connaissent pas DIEU; 6 c'est que personne dans ce domaine ne fasse de tort à son frère ou ne porte atteinte à ses droits, parce que le SEIGNEUR fait justice de tous ces actes, comme nous vous l'avons déjà dit et attesté. 7 En effet, DIEU ne nous a pas appelés à l'impureté, mais à la consécration. 8 Celui donc qui rejette ces instructions ne rejette pas un homme, mais DIEU, qui vous a aussi donné son SAINT-ESPRIT. "

  • ‭‭1 Pierre‬ ‭2:9‬ (‭LSG‬‬) : « Vous, au contraire, vous êtes une race élue, un sacerdoce royal, une nation sainte, un peuple acquis, afin que vous annonciez les vertus de celui qui vous a appelés des ténèbres à Son admirable lumière. »

  • Hébreux 12 :14 (LSG) « Recherchez la paix avec tous, et la sanctification, sans laquelle personne ne verra le SEIGNEUR. »

  • Hébreux 12 :14 (Segond 21) « Recherchez la paix avec tous et la progression dans la sainteté: sans elle, personne ne verra le SEIGNEUR. »

  • Jean 17 :15-17 (LSG) « Je ne te prie pas de les ôter du monde, mais de les préserver du mal. Ils ne sont pas du monde, comme moi je ne suis pas du monde. Sanctifie-les par Ta vérité : Ta parole est la vérité. »



3. L'anniversaire de naissance dans la culture juive.


Du temps de JÉSUS, les Juifs ne célébraient pas les anniversaires de naissance. Organiser une fête d'anniversaire n'est pas une coutume juive. Il est courant d'entendre des rabbins dirent qu'ils ne célèbrent pas leur anniversaire. Pour autant, ils ne disent pas qu'il est interdit de le faire. Ils reconnaissent tous que la célébration des anniversaires est une tradition d'origine païenne. Mais ce n'est pas la raison pour laquelle ils ne célèbrent pas les anniversaires de naissance. Ils ne célèbrent pas les anniversaires parce qu'ils n'ont ni l'envie ni la conviction de le faire. 🙂 C'est très facile à vérifier, il te suffit de faire une recherche sur les sites de diffusions de la Torah ou d'envoyer un mail avec ta question.


Pour les uns, il n'y a aucun intérêt à célébrer le jour de sa naissance parce qu'on ne sait pas si on a accompli sa mission sur terre et quel exemple on a été pour sa descendance ou sa communauté. Pour les autres, une personne est doublement exaucée le jour de son anniversaire. C'est un jour idéal pour cette personne pour recevoir des paroles de bénédictions, lire la Torah, prier pour les siens, son prochain et sa ville. Dans plusieurs écoles, les dates d'anniversaire sont affichées dans les salles de classe et on encourage les enfants à prier les uns pour les autres le jour de leur anniversaire.


Aujourd'hui, quelques familles juives célèbrent les anniversaires des enfants? mais la majorité des adultes ne célèbrent pas leur anniversaire. Quand ils le font, c'est parce qu'ils veulent marquer une année symbolique ou rendre grâce à DIEU pour une grâce particulière.


Pour les Juifs, j'ajoute et pour de nombreux chrétiens, le jour d’anniversaire est un jour de reconnaissance et d'introspection. Une journée durant laquelle ils rendent grâce à DIEU, méditent sur sa Parole, prient, etc... Dans un sens, celui qui rend grâce à DIEU le célèbre car, il reconnait ce que DIEU a fait et lui rend gloire. Certains font des dons à associations, visitent des orphelinats, etc... Je connais un couple qui jeûne et prie les jours d'anniversaire de leurs enfants. Aujourd'hui, de plus en plus de gens (croyants et incroyants) organisent des levées de fondS pour des associations et ONG le jour de leur anniversaire via les réseaux sociaux.





4. Les vraies questions sont : Quoi ? Pourquoi? Comment?



DIEU n'interdit pas la célébration des anniversaires. Il interdit ce qui est contraire à sanctification. Il n'y a aucun verset biblique interdisant la célébration des anniversaires. Nous avons le droit de célébrer. Nous avons aussi celui de ne pas célébrer. Quoique que nous fassions assurons nous de le faire pour les bonnes raisons et de la bonne façon. 🙂 Faire de ton anniversaire un jour spécial ne t'oblige pas à organiser une fête. Exprime ta reconnaissance selon la pleine conviction que tu as. Quoi que tu fasses, tant que tu le fais pour les bonnes raisons et de la bonne façon, il n'y a aucun mal à ça. Les questions sont :

  • Que signifie pour toi célébrer son anniversaire ?

  • Quel est le sujet pour lequel tu voudrais particulièrement remercier DIEU en ce jour ?

  • Que veux-tu faire le jour de ton anniversaire ? Partager ta joie avec les autres ? Inviter les autres à se réjouir avec toi ? Te reposer et faire la grasse matinée ? Avoir un temps personnel avec DIEU ou tes proches ? DIEU t'a-t-il donné une recommandation spécifique pour ce jour ?

  • Pourquoi veux tu ou ne veux tu pas organiser une fête d'anniversaire ? La raison est-elle bonne ou mauvaise ? En as tu parlé avec DIEU ?

  • Si tu organises une fête, considérant le lieu, date, le type de boisson, le style de musique et la manière dont tu t'habilleras, as-tu la paix intérieure, que ce ne sera pas une occasion de chute pour une personne proche de toi, sous ta responsabilité ou te considérant comme un modèle?


Organiser une fête pour épater les voisins n'est pas une bonne raison. Organiser une fête parce que les autres le font n'est pas une bonne raison. Organiser une fête parce que tu veux recevoir des cadeaux, plus exactement parce que tu voudrais que des gens se sentent obliger de t'offrir un cadeau, n'est pas une bonne raison. Organiser une fête parce que tu veux attirer l'attention d'un frère ou d'une sœur, n'est pas une bonne raison. Ce n'est pas mauvais d'organiser une fête, s'offrir un voyage, des bijoux ou une voiture. Mais s'endetter pour le faire l'est. Si tu organises une fête, fais-le avec les moyens dont tu disposes. Ne t'endette pas. Ne pas organiser une fête soit disant parce que ce serait interdit n'est pas une bonne raison. Faire semblant d'être en retraite le jour de ton anniversaire pour paraître très spirituel n'est pas une bonne raison.


Demander à tes proches (introvertis) ou la terre entière (extravertis) de prier pour toi ou de déclarer des paroles de bénédictions sur toi le jour de ton anniversaire est bien, mais ce n'est pas indispensable. Tu n'es pas obligé(e) de faire comme les autres. Tu n'es pas obligé(e) d'adopter les traditions des autres. Tu n'es pas obligé(e) d'avoir des bougies sur ton gâteau d'anniversaire!



🙂 J'avoue je suis contre les bougies sur les gâteaux. J'aime les gâteaux et j'en fais souvent. Mais, je me passe très bien du gâteau d'anniversaire. Je n'organise presque jamais une fête pour mon anniversaire. Quand bien même je le fais, il n'y a des gâteaux, mais pas le gâteau d'anniversaire. Pour info, en Afrique et en Asie, les fêtes d'anniversaire sans gâteau d'anniversaire ne choquent personne. Ce qui est un repas de fête pour les uns, ne l'est pas forcément pour les autres.


Quel type de musique vas-tu demander ou autoriser le DJ de diffuser ? Le style vestimentaire est une forme d'expression. Quel sera le message de ta tenue? Tu es libre de manger du porc mais pourrais-tu prévoir une alternative pour ceux qui n'en mangent pas? Ce n'est pas mauvais de boire du champagne avec alcool une fois en passant, mais est-ce sache de le faire en présence d'un alcoolique ? Est-il louable de s'enivrer ou sage de distribuer de l'alcool devant des enfants ? L'alcool n'est pas indispensable, il y a de très bons vins et de très bons champagnes sans alcool. 🙂 Je vis en France, un pays réputé pour ses vins et sa gastronomie. Oui et encore oui, il y a de très bons vins et de très bons champagnes sans alcool.



5. Tu peux choisir un autre jour ( Si ce jour coïncide avec un incident malheureux ou si tu préfères un autre jour)


Tu es libre de célébrer ton anniversaire un jour différent du jour anniversaire. Si le jour de ta naissance coïncide avec le jour anniversaire d'un évènement triste ou traumatisant pour toi, tu peux choisir de célébrer ton anniversaire à une autre date. Par exemple le jour anniversaire de ta rencontre avec JÉSUS, de ton baptême par immersion, de la manifestation de ton baptême du SAINT-ESPRIT, etc.


6. Réponses à ceux qui disent que les chrétiens ne doivent pas fêter les anniversaires de naissance


🙂 Quand une personne dit que les chrétiens ne doivent pas célébrer ou organiser des fêtes d'anniversaires, je lui demande quels versets lui permettent d'appuyer une telle déclaration.

  • Aucun verset dans la Bible n'interdit la célébration des anniversaires. Célébrer ou ne pas célébrer son anniversaire est un choix personnel. Que chacun exprime sa reconnaissance selon la pleine conviction qu'il a dans son esprit.

  • Lisons la Bible (Romains 14:5-6, Second 21 " L'un fait une différence entre les jours, un autre les estime tous égaux. Que chacun ait dans son esprit une pleine conviction. Celui qui fait une distinction entre les jours le fait pour le SEIGNEUR [et celui qui ne fait pas de distinction le fait aussi pour le SEIGNEUR]. Celui qui mange de tout, c’est pour le SEIGNEUR qu’il le fait, puisqu’il exprime sa reconnaissance à DIEU. Celui qui ne mange pas de tout le fait aussi pour le SEIGNEUR, et il est reconnaissant envers DIEU."


a. Ceux qui disent parce que c'est une tradition d'origine païenne.


  • DIEU n'est pas contre les fêtes. Il est contre l'idolâtrie, le syncrétisme, la débauche et les œuvres de la chair. Il est contre tout ce qui est contraire à la sainteté, la vérité et l'amour.

  • Ce n'est pas parce qu'une personne se sert d'un couteau pour tuer que je ne peux pas m'en servir pour cuisiner. Sauf, si DIEU m'interdit formellement d'avoir un couteau, si je ne sais pas me servir d'un couteau ou si m'en servir présentement me mettrais moi ou un proche en danger (exemples : des mains tremblantes ou bébé dans le bras).

  • Célébrer son anniversaire ce n'est pas glorifier le diable. Ce sont nos attitudes, nos paroles, et actions durant les célébrations qui révèlent CHRIST ou glorifient le diable.



b. Ceux qui disent parce que des évènements malheureux ce sont déroulés durant les fêtes d'anniversaire mentionnées dans la Bible.


Précisément la pendaison du chef des panetiers durant les célébrations de l'anniversaire du pharaon du temps de Joseph (Genèse 40:20-22) et la décapitation de Jean-Baptiste durant la fête d'anniversaire du roi Hérode (Matthieu 14: 3-12, Marc 6: 21-29).

  • La foi s'appuie sur DIEU. Les superstitions s'appuient sur des craintes infondées d'un évènement. Ne pas célébrer son anniversaire pour la raison qu'un malheur pourrait arriver ce jour c'est de superstition. Chaque jour, des gens naissent et meurent. Chaque jour est l'anniversaire de naissance de milliers de personnes dans le monde. Chaque jour des milliers de personnes célèbrent leurs anniversaires. Des païens fêtaient leur anniversaire le jour de la résurrection de JÉSUS, ça ne l'a pas empêché de ressusciter.

  • Ce ne sont des Hommes et non les fêtes d'anniversaires qui ont tué le chef des panetiers et Jean-Baptiste. Ils ont été tués durant des fêtes d'anniversaires mais ce n'était ni l'anniversaire de l'un, ni celui de l'autre.

  • Mes journées sont entre les mains du SEIGNEUR. Que je vive longtemps ou pas, que ma mort soit soudaine ou pas, que ma mort soit violente ou pas, j'ai la ferme assurance et la ferme conviction que ma vie est entre ses mains.


c. Ceux qui disent parce les juifs ne célébraient pas les anniversaires des patriarches (Abraham, Issac, Moïse), des Juges (exemple Moïse, Samuel), des prophètes (exemples Esaïe et Ellie), des rois (exemple David).


  • Il n'y a aucune raison bibliquement défendable pour célébrer l'anniversaire de naissance d'une personne décédée. D'ailleurs en quoi le fait de ne pas célébrer l'anniversaire d'Abraham est une raison pour ne pas célébrer son propre anniversaire ou celui d'un proche?

  • DIEU nous demande d'honorer les vivants ( Philippiens 2:29) et d'imiter ceux qui par la foi et la persévérance ont hérité et héritent de ses promesses (Hébreux 6:12, Hébreux 11:1-40). Il nous demande aussi de tirer les leçons du passé et de ne pas reproduire les erreurs de ceux qui nous ont précédés (1 Corinthiens 10:6).

  • Nous célébrons DIEU pour leur témoignage et pour ce qu'il a fait au travers d'eux. Mais quand bien même nous pourrions choisir le jour anniversaire de leur naissance pour remercier DIEU, la célébration serait pour DIEU et non pour les morts.


d. Ceux qui disent parce que JÉSUS ne célébrait son propre anniversaire.

  • JÉSUS est éternel, il est DIEU (lire l'article). DIEU n'a ni commencement ni fin. DIEU existe en dehors du temps. DIEU est éternel. DIEU n'a pas de date d'anniversaire.

  • Chaque croyant est libre de marquer son affection et sa reconnaissance en un jour spécifique.

  • Comme je l'ai écrit dans la première partie, DIEU n'interdit pas les fêtes. Il interdit de participer à des fêtes païennes : des fêtes consacrées à des démons (les dieux des païens), des fêtes durant lesquelles les gens se livrent à des pratiques contraires à ses recommandations, des fêtes durant lesquelles la gloire qui est due à DIEU est donnée à la création (hommes, animaux, objet, hasard, etc.).



e. Ceux qui disent parce que les premiers apôtres ne célébraient pas les anniversaires.

  • Nous sommes tous d'accord que la Bible est la Parole de DIEU, inspirée de DIEU et écrite par les Hommes.

  • Lisons Romains 14:5-6 (Segong 21) " L'un fait une différence entre les jours, un autre les estime tous égaux. Que chacun ait dans son esprit une pleine conviction. Celui qui fait une distinction entre les jours le fait pour le SEIGNEUR [et celui qui ne fait pas de distinction le fait aussi pour le SEIGNEUR]. Celui qui mange de tout, c’est pour le SEIGNEUR qu’il le fait, puisqu’il exprime sa reconnaissance à DIEU. Celui qui ne mange pas de tout le fait aussi pour le SEIGNEUR, et il est reconnaissant envers DIEU. "

  • Qui a écrit le verset que nous venons de lire ? => Réponse : l'apôtre Paul.

  • L'Apôtre Paul était-il de l'Église primitive ? = > Réponse : oui.

  • Conclusion: que chacun exprime sa reconnaissance selon la pleine conviction qu'il a.

  • La bible est la parole de DIEU, révélée au travers l'histoire du peuple Juif et de la culture Juive. L'autorité est la Parole et non la culture d'un peuple.



f. Ceux qui disent parce que l'Église primitive ne célébrait pas l'anniversaire de JÉSUS.

  • L'Église primitive était consciente que JESUS n'est pas juste un homme, il est DIEU. L'Église primitive a choisi de le célébrer tous les jours. Tous les jours sont des journées que DIEU a faites (Psaumes 118:24) et nous pouvons le célébrer en tout temps (Psaumes 34:2).

  • JÉSUS ne célébrait pas son propre anniversaire. Il est DIEU, il existe en dehors du temps. Il est Omniscient, Omniprésent, Omnipotent, Transcendant et Immuable. Il est le maître des temps et des circonstances. Pour quelle raison voudrait-il célébrer le jour de sa naissance sur terre ?

  • La naissance du Messie n'est pas mentionnée dans les fêtes solennelles de l'ÉTERNEL (Lévitique 23:1-44). Les fêtes solennelles de l'ÉTERNEL sont des célébrations établies par DIEU au peuple Juif dans l'ancienne alliance. Parlant de ces fêtes, il dit lui-même que ces fêtes sont des saintes convocations ou saintes assemblées en fonction des traductions (Lévitique 23:1-2). L'Eglise primitive n'avait donc aucune obligation de célébrer dans le sens organiser une fête en commémoration de sa naissance.

  • De plus, souvenons-nous que L'Église a été persécutée juste après le départ de JÉSUS. Célébrer sa résurrection est de très loin plus important que célébrer sa naissance. Une vie qui célèbre DIEU est plus important qu'un jour qui le célèbre. Être chrétien ce n'est pas adhérer à la culture Juive, c'est choisir JÉSUS.

Je ne me prononcerai pas sur la fête de Noël dans cet article. Mais, je peux d'ores et déjà te dire :

  • JÉSUS n'est pas né un 25 décembre. Le 25 décembre est une date choisie par des hommes.

  • DIEU est DIEU tous les jours. Je peux le célébrer tous les jours. Le célébrer tous les jours ne m'empêche pas de particulièrement marquer ma gratitude en certains jours.

  • Tous les jours sont bons pour louer, remercier, évangéliser, sauver, enseigner, édifier, encourager, guérir et délivrer.

  • DIEU hait l'idolâtrie et JÉSUS n'a pas besoin de syncrétisme pour sauver des vies.

  • Ma conviction personnelle n'est pas un commandement pour mon prochain. Sa conviction personnelle ne saurait être un commandement pour moi.

  • "Tout est permis, mais tout n'est pas utile; tout est permis, mais tout n'édifie pas." (1 Corinthiens 10:23, Louis Second)


=> « Une bonne réputation vaut mieux qu’un bon parfum, et le jour de la mort que le jour de la naissance. » (Ecclésiaste 7:1, Segond 21). JÉSUS a reçu le nom au dessus de tout nom parce qu'il a consacré sa vie à la volonté du PERE (Jean 5:30, Jean 6:38, Philippiens 2 :8-9 ; Hébreux 1:3-4, Luc 22:42). Il n'a pas donné un jour, il a donné sa vie. Quoi que tu fasses, fais-le sainement, pour les bonnes raisons, en reconnaissance de ce qu'il a fait et selon la pleine conviction que tu as.


** Moudje hain = Bonjour en wobé (Côte d'Ivoire)

** Buongiorno = Bonjour en italien (littéralement bon jour)








0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page