top of page

La gestion de ton patrimoine (Courrier des investisseurs #3)

Dernière mise à jour : 28 avr.



Hailō śubharātri grâce ! Kusile pilier ! Ne confonds pas éparpillement, diversification et multiplication. " Tel fait le riche et n'a rien du tout ; et tel se fait pauvre et a de grands biens." (Proverbes 13:7, LSG) Il y en a qui sont pauvres et paraissent riches devant des plus pauvres qu'eux. Il y en a qui sont riches et paraissent pauvres devant des insensés. Qui choisis-tu d'être ? Excellente journée et agréable semaine !




" Coupe l’herbe des champs et, pendant que l’herbe nouvelle pousse, ramasse le foin sur les montagnes. Aie des moutons pour te confectionner des vêtements, des boucs pour pouvoir acheter un champ. Le lait que tes chèvres donnent avec abondance, utilise-le pour te nourrir ainsi que ta famille et tes servantes." (Proverbes 27 : 25 - 27, Français courant)



Au travers des précédents articles de la catégorie Finance, nous avons compris que DIEU veut que nous épargnons. Il veut aussi que nous investissons une partie de nos ressources. Il veut que nous donnons avec joie, sans contrainte et sans regret pour l'expansion du Royaume et des bonnes œuvres. Si tu en doutais, je te confirme que DIEU est pour le paiement des impôts. Il est pour l'optimisation fiscale, à ne pas confondre avec l'évasion fiscale. DIEU veut que nous soyons des bons intendants (gestionnaires) de nos ressources.


En finance, le patrimoine est l'ensemble des droits (brevets, droits d’auteur, droits d’usufruit, pension de retraite) et des biens d'une personne physique ou morale. Les biens sont les épargnes, les placements financiers, les biens meubles et la propriété foncière (terrains, biens immobiliers, meubles incorporés au bâti).


La gestion de patrimoine regroupe l’ensemble des actions permettant à une personne (physique ou morale), de se constituer et/ou développer son patrimoine, pour atteindre des objectifs plus ou moins définis (épargne, désendettement, investissements, défiscalisation ou optimisation fiscale, évolution professionnelle, retraite, donation, transmission, protection, etc.).


La première étape est s'informer, se faire conseiller ou se former (Proverbes 23:23). L'objectif de cette étape est de renverser l'ignorance : comprendre le quoi, le pourquoi, le comment, le potentiel, les contraintes et les éventuels risques. Va chercher l'information où elle se trouve. En commençant par ta banque, des conseillers en gestions du patrimoine et des plateformes dédiées. Ensuite, fait des recherches sur le net.


C'est aussi à cette étape que tu fais un point sur ta situation personnelle et l'inventaire de ton patrimoine. Est-il temps pour un nouveau poste? Qu'est-ce qui t'appartient ? Si tu es endetté(e), tu dois être capable d'identifier les causes. Gères-tu mal tes finances et/ou n'as-tu pas assez de revenus ? Comprends-tu la différence entre un besoin et une envie ? Es-tu en train de faire face à un imprévu ? Si les imprévus s'enchainent, alors ce ne sont plus des imprévus, mais des dépenses de la vie courante non budgétisées.


La deuxième étape est de décider, définir un objectif et des stratégies. Ici les objectifs sont : discuter avec DIEU, renverser la pression émotionnelle, être objectif et pragmatique (Proverbes 21:5, Proverbes 24:27, Luc 14:28, Psaumes 127:1). Tu dois être capable de répondre aux questions : quelles sont mes priorités ? Objectivement, en considération de ma situation actuelle, qu'est-il possible et recommandé ? Quel est mon témoignage intérieur ? Ai-je bien compris l'impact fiscal ? Par ordre de priorité, quels sont mes objectifs sur un an et trois ans ? Comment puis-je progressivement atteindre mon objectif ?


La troisième étape est de passer à l'action. Il faut bien commencer quelque part. Ici l'objectif est de combattre la procrastination (Ecclésiaste 11:6). Souviens-toi de la différence entre vitesse et précipitation et de la différence entre patience et procrastination. Il y a un temps pour tout (Ecclésiaste 3:1, Ecclésiaste 3:11). " Le paysan qui a peur du vent ne sème pas. Celui qui a peur de la pluie ne récolte pas." (Ecclésiaste 11:6, Français courant) 


La quatrième étape est d'observer, surveiller, ajuster sa stratégie si besoin et tirer les leçons. Ton objectif est de combattre la paresse et d'assumer tes responsabilités. La spécialisation est une bonne chose. Elle est même parfois nécessaire. Toutefois, elle ne doit jamais remplacer la première étape. Celui qui amasse peu à peu la richesse l'augmente (Proverbes 13:11). Autrement dit, celui qui est constant, qui ne méprise pas les faibles commencements. 🙂 À quelle étape es-tu ?



** Kusile = Bonjour en siswati /swati / swazi (Eswatini, Afrique du Sud)

** Hailō śubharātri = Bonjour en hindi (Inde)



0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page