Si seulement j'avais obéi... (Ces petites choses #1)

Dernière mise à jour : 3 janv.

Konnichiwa (こんにちは) pierre précieuse. Que le SEIGNEUR bénisse ta journée, ta semaine et tes trajets. C'est une chose de discerner les temps et les saisons, s'en est une autre de s'y préparer sagement. La qualité de ta préparation révèle l'édifice que CHRIST bâtira au travers de toi. Que le SAINT-ESPRIT t'aide à bien vivre tes transitions ! Tu es béni(e) !



"Parce que tu m'as vu, tu crois ! lui dit JESUS. Heureux ceux qui croient sans avoir vu." ____

Jean 20 :29 (BDS)




Je me souviens d'un vendredi, il y a six ans. Je prévoyais de rejoindre des amies après le boulot. Nous avions prévu de diner dans un restaurant, et ensuite d'aller au bowling. J'étais en stage de fin d'études en région parisienne. L'hiver s'achevait avec des températures d'été. Habituellement, j'allais au bureau en ballerine ou en sneakers. Mais ce jour-là, j'avais chaussé des escarpins noirs. "Pour une fois, je ne serai pas la plus courte sur les photos", me disais-je. Le SAINT-ESPRIT me conseilla de mettre des sneakers ou tout au moins de prévoir une paire de ballerine dans mon sac. Je ne L'ai pas écouté.



Arrivée au bureau, j'ai démarré la journée comme d'habitude : des mails, des appels, une réunion, deux analyses, un rapport et la pause déjeuner. C'était une belle journée. Il faisait vraiment beau. De mon bureau situé au onzième étage, la vue était magnifique. Ma collègue très bavarde était en congé. J'appréciais sa compagnie, mais certains jours entre les appels et les visites des collègues, j'avais vraiment du mal à bosser. Comme j'appréciais le silence !


Tout à coup, l'alarme incendie résonne. Nous sommes en plein milieu de l'après-midi. De mon siège, je vois les gens se lever précipitamment, mais je reste assise à ma place, faisant semblant de rien entendre. La semaine dernière, nous avions six fois simulé des exercices d'évacuations. Je commençais à en avoir assez des alarmes et des évacuations à répétition. "C'est bon là, faut pas abuser" me disais-je.


Au bout de quinze minutes, j'ai réalisé que l'alarme retentissait encore. En simulation, l'alarme s'arrêtait au bout de sept minutes. Sept minutes durant lesquelles nous devrions tous avoir quitté nos bureaux. Un agent de sécurité passant vérifier que les bureaux étaient vides et les armoires fermées, m'aperçu. "Ce n'est pas une simulation, prenez les escaliers immédiatement. Il y a un incendie dans les cuisines du restaurant d'entreprise." me dit-il. Promptement je prends mon sac, et je quitte mon bureau en parlant en langue. Dis comme ça je parais très spirituelle, n'est-ce pas 🙂 ? Au bout d'une demi-heure, nous fûmes autorisés à retourner dans nos bureaux. Alléluia ! DIEU est trop fort ! Ah oui " La prière fervente du juste a une grande efficacité". (Jacques 5:16) Amen !


Bonne nouvelle au détail près que les ascenseurs sont bloqués. Commence alors un monologue intérieur : "Non, sérieux ? Et si j'en profitais pour partir ? Je suis sûrement entrain de rêver. Vu le nombre de songes et visions que j'ai par semaine ce ne serait pas surprenant. Non, je ne rêve pas, la scène est réelle. J'ai un reporting à envoyer et ma manager sait que je suis là. Je ne sais pas mentir. Que lui dirais-je ? Ok mais, toute de même. La descente n'était déjà pas un cadeau, mais là, j'aimerais bien qu'un ange fasse quelque chose... 🙁 Si seulement j'avais obéi au SAINT-ESPRIT."

Vaillamment, je gravis les onze étages d'escaliers. Oui onze... Sans surprise j'assiste à la dégradation accélérée de mes beaux escarpins. Pas le temps de m'apitoyer, tellement j'ai mal aux orteils. Comble de tout, la bonbonne d'eau est vide. Il est écrit " L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole [Rhema] qui sort de la bouche de DIEU" (Mathieu 4:4). Daddy je te demande pardon. Je reconnais avoir péché. J'aurais dû écouter le SAINT-ESPRIT. Mais le T'en prie fait quelque chose. Je suis essoufflée, j'ai mal aux orteils et j'ai hyper soif. Tu ne vas tout de même pas me bouder pour une histoire de chaussures. Je suis ta fille ! Oui j'ai vraiment prié comme ça. Sa réponse : "En tout et partout j'ai appris à être rassasié et à avoir faim, à être dans l'abondance et à être dans la disette. Je puis tout par celui qui me fortifie" (Philippiens 4:13). 🙁J'ai dit Amen.


La journée terminée je me rends au restaurant comme prévu. J'achète des babouches dans la première boutique ouverte. Tant pis pour le swag. Si tu avais vu la tête que faisait l'hôtesse d'accueil quand suis arrivée au restaurant... Heureusement que la réservation était à mon nom et que les filles étaient déjà installées. DIEU soit loué j'ai passé une superbe soirée avec elles. Les babouches ne sont pas aussi belles que les défunts escarpins, mais ça va. J'ai la banane. 🙂 L'arrêt de bus est déplacé pour cause de travaux. J'ai gravi onze étages d'escaliers aujourd'hui. Marcher huit minutes ne me ferra pas de mal. Même pas peur. A peine je descends du bus qu'il se met à pleuvoir. J'ai prié en langue mais, la pluie ne s'est pas arrêtée... 🙁 Je te laisse imaginer dans quel état je suis arrivée chez moi. Si seulement j'avais obéi au SAINT-ESPRIT.



Tout compte fait, PÈRE, je te bénis. Oui, je te bénis. Ça aurait pu être pire. Tu as fait bien plus que me préserver : Tu m'as enseignée. Je reconnais qu'aucun de tes conseils n'est vain. T'écouter dans les petites choses m'épargne de grands ennuis.


La leçon ⬇

En choisissant JÉSUS, nous nous sommes engagé(e)s dans une relation et non une religion. DIEU s'intéresse aux petites choses du quotidien. DIEU exauce les prières sincères et non les caprices. Ne prolonge pas les conséquences de ta désobéissance, repens-toi promptement. La prière n'est pas un substitut à l'obéissance. Épargne-toi l'inutile, écoute le SAINT-ESPRIT.



** Konnichiwa (こんにちは) = Bonjour en japonais